mercredi 25 février 2015

Quatre sens dans le noir...

Dû à des événements hors de notre contrôle, l’aventure au Skyventure est reportée.

Sca

L’expérience :
Restaurant O.Noir proposé par Daj.
Adresse : 1631 Rue Ste-Catherine O, Montréal, QC H3H 1L8
Il est conseillé de réserver avant de vous y rendre: 

Le service à la clientèle :
En entrant dans le lobby, l’ambiance nous invite dans un mystère accueillant. L’équipe nous a très bien reçues. Le déroulement de l’expérience a clairement été expliqué. Prenez bien note que les serveurs sont non-voyants mais les cuisiniers sont voyants.
Deux ou trois services sont proposés. De plus, dans chaque service, il y a un plat surprise.
Bien évidemment, vous devinerez que pour respecter le concept d’A Renovata, nous avons choisi de prendre les plats surprises. Nous vous épargnons les détails, afin que vous puissiez profiter pleinement de cette expérience. Soyez convaincu que nous avons réussi à sortir de notre zone de confort.
Nous remercions Alejandro, Elise et Samuel, notre serveur, pour leur excellent service. Ce dernier s’est fait très rassurant tout au long de l’expérience.

Saviez-vous que?
Avant d’être engagés, les serveurs passent une entrevue et ont une période d’adaptation de quelques semaines afin de se familiariser au lieu et à la chimie de l’équipe.

Si vous n’avez jamais expérimenté une activité semblable, nous vous encourageons fortement à passer au Restaurant O.Noir. Le détour en vaut vraiment la peine.


Daj

Au début, nous rions nerveusement (sans cesse…) à défaut d’explorer l’environnement avec les yeux, ne sachant pas ce qui nous attendait. Les autres clients avaient aussi quelques fous rires.
Lorsqu’un sens est affecté, les autres tentent de compenser. L’odorat essaie de capter le plus d’information possible. La tendance de toucher ce qui nous entoure est plus que fréquente. On est à l’affût du moindre bruit. Le goût des aliments semble plus prononcé. Même si on tente d’ouvrir les yeux, on ne voit absolument rien.
Enlever un truc coincé entre les dents, bailler sans mettre la main devant la bouche, danser en attendant son plat ou même utiliser les doigts pour inspecter son assiette, dans le noir, tout est permis...

Face à l’inconnu :
Pendant l’attente avant de rentrer en salle, une dame a été prise de panique. Elle hyperventilait, la détresse se lisait sur son visage : « il fait vraiment noir à l’intérieur ». Le gérant, Alejandro, se faisant rassurant, l’encourageait à prendre des grandes et longues respirations : « Ça arrive souvent, prenez votre temps ». Quelques minutes plus tard, elle nous rejoint à la salle de bain. Je lui demande si elle se sent mieux : « Mon père a perdu progressivement la vue. Ma fille nous a offert ce cadeau. Je voyais une opportunité de comprendre la cécité. Perdre la vue est plus difficile que je ne l’aurais pensé. Les repères que l’on connait doivent être effacés pour faire place à des nouveaux ».

À la sortie :
Exténuées par l’expérience, tout paraissait plus clair. Les couleurs étaient plus vives. Chaque petit détail avait son importance : flocons, graffitis, lettrages de magasins, etc.

La reconnaissance était tout ce que nous avions à nos lèvres.




1 commentaire: